Un groupe électrogène est un dispositif permettant de produire de l’électricité en cas de coupure de courant. Grâce à un moteur thermique entraînant un alternateur, il constitue une source d’énergie électrique autonome. On peut l’utiliser comme alimentation de secours ou en site isolé.

Comment fonctionne un groupe électrogène ?

Le cœur du groupe électrogène est constitué d’un moteur à combustion interne, le plus souvent diesel ou essence. Ce moteur entraîne un alternateur qui va produire un courant alternatif grâce à un système magnétique de rotation. Ce courant est ensuite régulé pour fournir le voltage désiré.

Quels sont les différents types de groupes électrogènes ?

On distingue les groupes portables des groupes fixes. Les groupes portables sont faciles à déplacer et fournissent une puissance modérée. Les groupes fixes offrent une forte puissance et sont installés de façon permanente.

On différencie également les groupes de secours, conçus pour pallier une coupure de courant, et les groupes continus qui fonctionnent en permanence comme source d’énergie principale.

Comment choisir son groupe électrogène ?

Pour bien choisir son groupe électrogène, il faut prendre en compte la puissance nécessaire exprimée en kVA, le type d’utilisation (secours ou continu), l’alimentation (essence ou diesel), le niveau sonore, et le budget.

Un groupe électrogène se choisit également selon sa facilité d’installation et ses options, comme la régulation automatique, la surveillance à distance, ou encore le démarrage électrique.

Cliquez ici pour voir les différents groupes électrogènes disponibles

Quelles sont les précautions d’usage d’un groupe électrogène ?

L’utilisation d’un groupe électrogène requiert certaines précautions :

  • Installer l’appareil à l’extérieur pour éviter tout risque d’intoxication au monoxyde de carbone.
  • Effectuer une mise à la terre du groupe pour prévenir les risques électriques.
  • Ne pas surcharger le groupe et respecter sa puissance nominale.
  • Vérifier régulièrement le niveau d’huile et faire des entretiens.
  • Maintenir à distance les sources d’inflammation pendant le ravitaillement en carburant.